Réacteur nucléaire

La génération I des réacteurs nucléaires date des années 1950, avec des réacteurs tout d'abord produits aux États-Unis, en Russie, en France et en Grande-Bretagne principalement. Cette génération de réacteurs fonctionnait à l'uranium naturel, l'uranium enrichi n'étant alors pas disponible pour des applications civiles.

La Génération II des réacteurs s'est déployée entre 1970 et 1990, et elle correspond à la majorité des réacteurs encore en service actuellement dans le monde. Elle est née de la volonté de certaines Etats de réduire la dépendance énergétique, dans un contexte de choc pétrolier ayant fortement fait augmenter le coût de l'énergie importée. Il s'agit de réacteurs à eau sous pression (REP) et de réacteurs à eau bouillante (REB).

La Génération III des réacteurs nucléaires, imaginée à partir des années 1990, est actuellement en cours de déploiement. Il ne s'agit pas d'une rupture technologique, mais d'une amélioration de la sécurité et des performances par rapport aux réacteurs REP. Initialement prévu pour 2012, le premier réacteur nucléaire de troisième génération en France devrait entrer en service en 2016 sur le site de Flamanville. Il s'agit d'un réacteur de type EPR (European Pressurized water Reactor).

La Génération IV des réacteurs nucléaires est actuellement à l'étude, avec un objectif de déploiement industriel à partir des années 2030. Les systèmes visent à minimiser les déchets radioactifs et à utiliser au mieux les ressources naturelles en combustible, tout en ajoutant à la fonction centrale de production d’électricité des réponses à d'autres besoins tels que la production d’hydrogène pour les transports et d'eau potable par dessalement de l’eau de mer.

Pour aller plus loin

Areva.com/servlet/understand-fr.html - Espace didactique sur le réacteur nucléaire, proposé par la société Areva.